Francais Marconi pioneer wireless site

Le site de la premiere transmission sans fil de Marconi, Lavernock Point

Lavernock Point est maintenant une réserve naturelle, mais, en 1897, elle a fait la une des journaux, quand l’équipement qui s’y trouvait a reçu la première transmission sans fil du monde, arrivant d’outremer. Les restes avoisinants d’une batterie d’artillerie, datant de la Deuxième Guerre Mondiale, sont un monument ancien classé.

L’inventeur italien, Guglielmo Marconi, avait émigré en Grande Bretagne en 1896, y cherchant de l’aide pour faire ses expériences : il envoyait des messages en se servant d’un équipement sans fil. En mai 1897, il a installé son équipement de transmission à Flat Holm, la plus basse des deux îles visibles d’ici. On a fixé une calotte de zinc sur un poteau de quelques 27 mètres de haut, pour recevoir le signal au sommet de la falaise de Lavernock. L’expérience a raté, mais, plus tard, le poteau a été descendu sur la plage. Ceci supposait que l’on déroule plus de câble—ce qui a permis de recevoir le message de Marconi en Morse. La bande où est enregistré le message est conservée par le National Museum of Wales.

Aux environs de 1866, on a construit un fort triangulaire à Lavernock Point, dans le but d’essayer de protéger la Grande Bretagne d’une invasion française. On lui a ajouté des batteries à Flat Holm. C’est, cette fois-ci, une invasion allemande que l’on craignait, quand on y a installé une nouvelle batterie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Elle consistait en deux positions octogonales pour l’artillerie antiaérienne. Des trous à canons et un mur épais pour se protéger de tirs adverses sont parmi les vestiges de ce site qui mesure environ 80m sur 55.

La réserve naturelle de Lavernock, gérée par le Wildlife Trust of South and West Wales, est composée en grande partie d’herbages sur le calcaire jurassique côtier et de broussailles. Le boqueteau de chênes situé au nord de Fort Road abrite le rare thécla du chêne (neozephyrus quercus), une des nombreuses espèces de papillons à vivre ici. Au sud de Fort Road se trouve un ancien champ de foin, où l’on a fait les foins pour la dernière fois en 1984 et qui est depuis recolonisé par des espèces indigènes de la prairie. La prairie est divisée par les broussailles qui entourent l’ancienne batterie.

Parmi les fleurs à rechercher, on compte la primevère officinale (Primula veris) et plusieurs types d’orchidées. Lavernock est depuis longtemps un endroit réputé pour observer la migration aviaire, particulièrement en automne, où on peut voir d’importants vols d’hirondelles rustiques, de grives mauvis, de grives litornes et de fringilles. Les oiseaux qui s’y reproduisent, incluent la fauvette grisette et la fauvette babillarde. A n’importe quel moment de l’année, vous aurez la possibilité de voir l’épervier d’Europe, le pic vert ou la mésange à longue queue.

Où est ce HiPoint?

Référence sur la grille: ST181681 (entrée principale de la réserve)

Wildlife Trust of South and West Wales à HistoryPoints.org

Wales Coastal Path Label Navigation anticlockwise buttonNavigation clockwise button